Tourisme

Quelle contribution du tourisme méditerranéen au développement durable et inclusif des territoires ?

Les enjeux liés au tourisme en Méditerranée nécessitent des stratégies touristiques ancrées dans leur territoire favorisant un tourisme compétitif, socialement responsable et respectueux des ressources naturelles et culturelles.

Un moteur de croissance économique insuffisamment maîtrisé

Le tourisme est un moteur de croissance économique en Méditerranée. Ce rôle clef pour le développement de la région est à nuancer au vu d’impacts négatifs en termes de durabilité :

  • Les bénéfices économiques ne favorisent pas les transformations sociales (inégalités de revenus et forte dépendance au marché international) ;
  • La dépendance aux transports aériens s’accroît, notamment pour les territoires insulaires ;
  • Le littoral souffre de l'étalement urbain (saturation) et de pressions sur les ressources naturelles ;
  • Les territoires pâtissent d’une gestion non optimale des services publics (eau, déchets, assainissement).
  • Les qualités touristiques naturelles et culturelles des territoires tendent à se dégrader pendant les phases de maturation.

Promouvoir la durabilité des territoires touristiques en Méditerranée : une orientation clef du Plan Bleu

Depuis 1989, le Plan Bleu s’intéresse aux enjeux du tourisme en Méditerranée en termes de durabilité. Faisant suite à plusieurs programmes d’activités sur ce thème, le Plan Bleu a par exemple réalisé en 2007 une liste d’indicateurs de la durabilité du tourisme. De plus, le programme d’activités  « Promouvoir un tourisme durable en Méditerranée » (2009-2012) était structuré autour de quatre composantes :

Pour la définition de stratégies durables dans les territoires touristiques méditerranéens

Les résultats des travaux du Plan Bleu ont conclu à la nécessité :

  • D’inscrire les activités touristiques dans des « projets de territoire » favorisant notamment une articulation entre les zones littorales et leur arrière-pays ;
  • D’engager les destinations dans un processus de « labellisation » afin d’augmenter la valeur ajoutée créée sur le territoire touristique.

En 2016, le Plan Bleu relance ses activités sur le thème « tourisme et durabilité ». Ainsi, l’Atelier régional « Quelle contribution du tourisme à un développement durable et inclusif des territoires au Sud et à l’Est de la Méditerranée », organisé en partenariat avec l’Agence Française de Développement (AFD) à Marseille les 23-24 mai 2016, a permis de développer une vision partagée et des approches concrètes pour renouveler les modèles touristiques dans la région, comportant une amélioration et une diversification du tourisme balnéaire, ainsi qu’une réflexion sur les politiques publiques pouvant favoriser un développement équilibré des pays et des destinations grâce au tourisme. De plus, le Plan Bleu a entrepris la définition de lignes directrices vers une possible Stratégie méditerranéenne pour le tourisme durable, déclinaison sectorielle de la SMDD 2016-2025.

Chiffres-clés

La Méditerranée est la première destination touristique au monde, représentant 28% du total mondial des arrivées internationales en 2011.

Evolution du tourisme en Méditerranée : 58 millions d’arrivées internationales en 1970 ; 283 millions d’arrivées internationales en 2011.

Nombre d’arrivées escomptées en 2025 : 637 millions de touristes, soit une augmentation de 74 % par rapport à 2000.

Top 5 des destinations: France (83,7 millions de touristes internationaux), Espagne (65 M), Italie (48,5 M), Turquie (40 M) et Grèce (22 M) – soit 83% des arrivées totales en Méditerranée (2014).
 

Partenaires

AFD, BEI, OMTSCP/RAC, IUCN-Med Malaga, MEET Network, DéfisMed
 

En savoir plus

BleuTourMed - Tourisme durable maritime et côtier dans la région méditerranéenne

Rapport de l'atelier régional du 23-24 mai 2016

Atelier régional, 23-24 mai 2016, Marseille

Programme d’activités 2009-2012 "Tourisme et développement durable
en Méditerranée"


Etudes soutenues par la BEI et réalisées entre 2009 et 2012
 

Contact

Julien Le Tellier