logo-onu-230x50

Changement climatique

Le Premier rapport d’évaluation sur la Méditerranée (MAR1) publié par le MedECC (Mediterranean Experts on Climate and Environmental Change) en novembre 2020 a rappelé que le bassin méditerranéen est un « hotspot » du changement climatique. Le développement durable des sociétés méditerranéennes est d’ores et déjà  fortement affecté par les impacts du changement climatique. Néanmoins, des cadres institutionnels et des projets de coopération concernant l’adaptation s’efforcent actuellement d’apporter des réponses régionales au changement climatique.

 

La Méditerranée : l’une des régions les plus vulnérables au changement climatique

Les changements climatiques et environnementaux actuels et futurs dans la région méditerranéenne posent de nouveaux défis à la résilience de ses systèmes naturels et humains. 

Selon le MedECC, les températures moyennes annuelles sur terre et sur mer dans le bassin méditerranéen sont 1,5 °C supérieures à celles de l’époque préindustrielle et elles devraient augmenter d’ici à 2100 de 0,5 à 6,5 °C selon le scénario de lutte contre le changement climatique (atténuation). D’autre projections prévoient:

  • Un réchauffement des eaux de surface de 1 à 4°C d’ici 2100, selon le scénario de lutte contre le changement climatique
  • Le taux moyen de diminution des précipitations terrestres est de 4 % par degré de réchauffement climatique, donc une réduction de 4-22 % selon le scénario d’ici 2100. 
  • Le niveau moyen de la mer Méditerranée a augmenté de 6 cm au cours des 20 dernières années. Cette tendance va s’accélérer à un taux mondial de 43 à 84 cm jusqu’en 2100. 

Les impacts du changement climatique ont de nombreuses conséquences sur les écosystèmes et sociétés en Méditerranée qui aggravent les défis auxquels les pays de la région font d’ores et déjà face. Ces derniers comprennent le stress hydrique, la désertification, la perte de biodiversité, la dégradation des sols et les événements climatiques extrêmes (sécheresses, incendies de forêt, vagues de chaleur et inondations…). Le changement climatique se traduit  par une aggravation de ces problèmes, entraînant des pertes, conflits et migrations humaines et des dommages économiques considérables. Néanmoins, les institutions et les gouvernements ont pris la mesure du phénomène et agissent de concert pour développer des mesures d’adaptation.

 

Les travaux du Plan Bleu pour promouvoir l’adaptation au changement climatique en Méditerranée

Dans la mesure où les impacts du changement climatique et l’adaptation sont  l’un des plus grands enjeux pour le développement durable, le Plan Bleu participe à plusieurs projets pour soutenir les pays méditerranéens dans leurs efforts de définition et de mise en œuvre de politiques d’adaptation au changement climatique.

Projets en cours

  • Projet ETC/CCA – European Topic Centre for Climate Change and LULUCF
  • MedProgramme du Fonds pour l’Environnement Mondial: le Plan Bleu met en oeuvre la méthodologie de prospective Climagine en Méditerranée pour soutenir l’élaboration de Plans (Maroc, Monténégro) et de Stratégies nationales (Egypte et Liban) de Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC), réalise des études d’évaluation des risques climatiques (Maroc et Monténégro) et engage les chercheurs, décideurs, communautés locales et secteurs privé et financier sur l’adaptation au changement climatique en zone côtière

Projets complétés

 

Le réseau MedECC

Le MedECC (Mediterranean Experts on Climate and Environmental Change) est un réseau ouvert et indépendant de scientifiques fondé en 2015. Ce réseau d’experts évalue les meilleures connaissances scientifiques disponibles sur les changements climatiques et environnementaux ainsi que les risques associés dans le bassin méditerranéen afin de rendre ces travaux accessibles aux décideurs, aux parties prenantes et à la population. Le réseau compte plus de 700 membres scientifiques qui sont issus de 35 pays, dont 19 sont des Parties contractantes à la Convention de Barcelone et 23 sont membres de l’Union pour la Méditerranée (UpM).  Ce réseau d’experts méditerranéens est la traduction concrète d’une initiative phare de la SMDD 2016-2025 concernant la mise en place d’un mécanisme régional d’interface science-politique.  Le MedECC a publié en Novembre 2020 le rapport sur les changements environnementaux et climatiques en Méditerranée (Premier rapport d’évaluation sur la Méditerranée, MAR1). Ce rapport ne se veut pas prescriptif, il ne vise pas à proposer des solutions mais plutôt un cadre à partir duquel des solutions pourraient être imaginées par les décideurs.

Le Plan Bleu accompagne le réseau MedECC avec l’appui du Plan d’action pour la Méditerranée (PAM) et d’autres institutions de soutien depuis 2016. Depuis 2018, le Plan Bleu accueille le Secrétariat scientifique du MedECC dans le cadre d’un partenariat avec l’UpM. L’Union pour la Méditerranée soutient également le Secrétariat du MedECC, notamment grâce à un financement de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (SIDA).

En savoir plus sur MedECC : http://www.medecc.org/

Principaux partenaires : l’Union pour la Méditerranée, le Gouvernement de la Principauté de Monaco, le Ministère français de la transition écologique, l’ADEME, Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse,  le Ministère de l’environnement, des terres et de la mer de la République italienne (IMELS), le Conseil consultatif du développement durable de Catalogne (CADS), l’Institut de recherche pour le développement français (IRD), le Programme de recherche MISTRALS.

En savoir plus sur ce thème