logo-onu-230x50

Lors du webinaire sur l’aquaculture durable dans la région méditerranéenne le 16 novembre 2020, le projet modulaire BLUEfasma a présenté son outil d’Auto-Évaluation Circulaire.

Dans le cadre de son programme sur l’économie bleue dans le cadre de la Convention de Barcelone, le Plan Bleu a organisé deux webinaires sur l’aquaculture durable en Méditerranée en collaboration avec la Communauté Interreg Med Croissance Bleue, la Communauté Méditerranéenne de Protection de la Biodiversité  et des partenaires clés du secteur tels que la FAO/CGPM, l’initiative WestMED et l’UICN. Le Plan Bleu est partenaire du projet de la Communauté de la Croissance Bleue en tant que chef de file du work package sur la Capitalisation.

Cette série de webinaires vise à identifier et explorer des solutions innovantes pour répondre aux principaux défis de durabilité du secteur aquacole méditerranéen, et comment ces solutions pourraient être reproduites dans d’autres territoires, programmes et projets. L’objectif final est l’élaboration d’une feuille de route pour une transition durable dans l’aquaculture méditerranéenne basée sur des approches, des méthodes, des outils et des pratiques innovantes.

Le 16 novembre 2020, le Plan Bleu a organisé son deuxième webinaire sur l’aquaculture durable. A cette occasion, Mónica Rogério, Responsable Communication & Projet au CEEETA-eco, a présenté le projet modulaire BLUEfasma et son outil d’Auto-Évaluation Circulaire. L’outil vise à remédier au manque de données sur le niveau de circularité des PME/entreprises méditerranéennes liées à la pêche/l’aquaculture et leur volonté d’investir dans l’économie circulaire bleue (CE). Agissant comme un outil d’aide à la décision et capitalisant sur le projet CIRTOINNO (Interreg Baltique Sud), l’outil s’adressera i) aux parties prenantes qui ont un intérêt direct et qui seront impliquées dans les activités ii) aux parties prenantes intéressées à connaître les résultats des activités. Deux chaînes de valeur sont concernées : 

– L’aquaculture de poissons et de crustacés 

– L’aquaculture des algues 

Le projet testera et évaluera l’outil dans 11 territoires insulaires/insulaires différents au cours d’un processus en cinq étapes. Des sessions de formation pour les PME, des webinaires et des contacts en face à face (si possible), le test de l’index CE ainsi que l’évaluation du test par le biais d’une enquête seront organisés. Dans un rapport final, l’outil d’auto-évaluation cherchera à indiquer l’état de préparation des PME et leur volonté d’investir dans le CE, en fournissant 8 sections détaillées sur l’entreprise participante. Il leur donnera également une série de recommandations pour évoluer vers l’économie circulaire. Les recommandations porteront sur les infrastructures de production de l’entreprise, l’emballage, le type d’alimentation choisi par les aquaculteurs, les fournisseurs, les matériaux/biens mis au rebut, etc. 

Enfin, cet outil est facilement reproductible car il est en ligne mais n’est pour l’instant disponible qu’en anglais. Il jouera un rôle clé pour accroître la durabilité du secteur de l’aquaculture.

À la suite des deux webinaires, une matrice de résultats a été élaborée. Cette matrice rassemble des approches, des méthodes et des outils innovants pour répondre aux principaux défis de durabilité identifiés pour le secteur de l’aquaculture en Méditerranée. Pour faire avancer ce travail, un groupe de rédaction est actuellement en train d’être constitué avec des partenaires et des experts pour développer la feuille de route en 2021. Une réunion a eu lieu le 13 janvier 2021. 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Céline Dubreuil à l’adresse suivante : cdubreuil@planbleu.org 

Construisons ensemble l’avenir de la Méditerranée