logo-onu-230x50

Participation de Plan Bleu à la « European Maritime Day 2021 »

La présidence portugaise du Conseil de l’UE en collaboration avec le gouvernement espagnol, la Commission européenne, l’Union pour la Méditerranée (UpM) et l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed), célébrant la Journée maritime européenne 2021, a organisé une conférence sur « La politique maritime intégrée de l’Union européenne : une approche atlantique et méditerranéenne ».
Cet événement visait à mettre en lumière les réalisations de la transition vers une économie bleue durable dans le bassin méditerranéen, y compris les initiatives et politiques réussies.

Le ministère portugais de la mer (Helena Vieira, directrice générale de la politique maritime), le ministère espagnol des affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération (Jaime del Olmo, sous-directeur adjoint de l’agriculture, de la pêche, de l’alimentation et des affaires maritimes), le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation (Ignacio Gandarías, directeur général de la pêche et de l’aquaculture), Union pour la Méditerranée (Isidro González, secrétaire général adjoint pour l’eau, l’environnement et l’économie bleue), ainsi que l’ambassadeur du Portugal en Espagne (João Mira Gomes), ont décrit les priorités et les défis actuels en ce qui concerne le secteur de l’économie bleue, en tenant compte des plans de relance post-COVID-19 et  la stratégie du Green Deal de l’UE. Le besoin de coopération, en particulier dans le sous-bassin de la Méditerranée occidentale, a également été souligné.

Céline Dubreuil, Directrice des programmes au Plan Bleu a été invitée à participer en tant qu’experte au débat ouvert suite aux présentations pour favoriser une économie bleue méditerranéenne durable. Elle a eu l’occasion de présenter les activités du Plan Bleu dans le secteur de l’économie bleue, ainsi que plusieurs initiatives de la Communauté Interreg Med Croissance Bleue en collaboration avec d’autres Communautés Interreg MED et organisations internationales, telles que les Lignes directrices sur la croisière et la navigation de plaisance et la Feuille de route sur le développement durable Aquaculture. Elle a également souligné la nécessité d’exploiter les synergies entre les secteurs de l’économie bleue et de promouvoir la création de clusters permanents, ainsi que l’importance de la coopération entre les pays européens et non européens de la région méditerranéenne.

Un très bon commentaire est venu de M. João Mira Gomes, ambassadeur du Portugal en Espagne, vers la fin de la conférence, qui a déclaré qu’« il n’y a pas de vert sans bleu, mais nous devons partir du vert pour préserver le bleu ».

 

Construisons ensemble l’avenir de la Méditerranée