Villes durables

Vers une stratégie urbaine durable euro-méditerranéenne 

Face à l’afflux attendu de près de 100 millions d’habitants urbains supplémentaires à l’horizon 2025, la promotion d’un développement urbain durable devient un enjeu majeur en Méditerranée.

Littoralisation d’une population de plus en plus urbaine

Vers 2050, dans les pays des rives Est et Sud de la Méditerranée, la population devrait doubler. Un gros tiers de cette croissance aura lieu dans les régions côtières méditerranéennes et plus particulièrement dans les villes littorales.

Les problèmes environnementaux devraient s’accentuer : consommation foncière excessive, accélération de la dégradation du patrimoine culturel bâti, pollution des nappes phréatiques, gestion des déchets inefficace et leurs effets cumulatifs sur les milieux et la santé des populations.

Deux axes prioritaires : transports et mobilité, gestion des déchets

Le type de croissance spatiale des villes déterminera leurs consommations énergétiques et leurs émissions de gaz à effet de serre. Ces émissions n’auront pas la même ampleur selon que les villes du Sud convergeront vers le modèle de ville étalée favorisant l’usage de l’automobile ou vers celui de ville dense, structurée par un urbanisme et une offre de transport privilégiant les transports en commun.

La production de déchets municipaux est 2 fois plus importante en Europe que dans les pays du Maghreb. Mais, avec l’ouverture croissante de leur économie aux échanges internationaux, l’évolution de leur consommation induit des modifications de la production, en augmentation, et de la composition des déchets.

Vers un aménagement équilibré et durable des villes et des régions

Un programme multi partenarial de renforcement des capacités et des politiques publiques sur les transports et la mobilité urbaine a été réalisé afin de favoriser la création d’une boîte à outils méthodologiques adaptée aux villes de la Méditerranée, de développer des partenariats et de diffuser les bonnes pratiques.

En matière de déchets urbains, un programme de travail 2009 – 2012 a été conduit pour objectiver leur évolution, sur les plans tant quantitatif que qualitatif.

En tant que membre du groupe de travail urbain du secrétariat de l’UpM, le Plan Bleu a participé aux réflexions engagées dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie urbaine durable euro-méditerranéenne.

Prix Istanbul pour les villes respectueuses de l’environnement

En 2016, les Parties Contractantes à la Convention de Barcelone ont décidé de créer le « Prix Istanbul pour les villes respectueuses de l’Environnement », visant à reconnaître et récompenser les efforts des autorités locales pour améliorer l'environnement et la qualité de vie et promouvoir le développement durable dans les villes et agglomérations côtières méditerranéennes.

Financé par le Gouvernement de la Turquie, le Prix Istanbul est piloté par l’Unité de Coordination du Plan d’Action pour la Méditerranée, avec l’assistance du Plan Bleu et le soutien des autres composantes du PAM. Pour la 1ère édition, le prix sera décerné lors de la prochaine Conférence des Parties (COP 20) à Tirana (Albanie) du 17 au 20 décembre 2017.

Chiffres clé

Deux habitants sur trois dans des espaces urbains

Vers 2050, près de 170 millions d’habitants sur la rive européenne (140 en 2005), plus de 300 millions sur les rives Est et Sud (151 en 2005)

A l’horizon 2030, près de 42 millions de logements supplémentaires nécessaires principalement dans les villes

Au Moyen Orient et en Afrique du Nord, près de 135 millions de tonnes de déchets par an en 2025 contre 63 actuellement


Partenaires


En savoir plus