Projet Med-ESCWET : évaluation économique des services écologiques rendus par les zones humides dans le cadre du changement climatique en Méditerranée

Contexte

Si de nombreuses études sur l'impact du changement climatique sur les écosystèmes, dont les zones humides, existent déjà et sont en cours, il semble que, à l'inverse, l'étude du rôle des écosystèmes comme outil d'adaptation reste encore largement à développer. Or, les zones humides, lorsqu'elles ne sont pas dégradées, ont (1) une fonction directe dans la régulation du climat en réduisant le niveau des émissions de gaz à effet de serre et (2) une fonction d'atténuation des effets du changement climatique en protégeant des inondations, des sécheresses et des tempêtes côtières. Les zones inondables intactes, par exemple, contribuent à limiter les risques d'inondation en emmagasinant l'eau, puis en la libérant progressivement dans les torrents et les rivières. 

Le projet cherche à développer cette approche fondée sur les écosystèmes, et à évaluer l'efficacité des infrastructure naturelles par rapport aux infrastructures artificielles, jusqu'à présent largement privilégiées.

Résumé du projet

Le projet a pour objectif général de promouvoir le rôle des zones humides dans l'adaptation au changement climatique. Il s'inscrit dans l'optique d'une adaptation fondée sur les écosystèmes, une vision reconnue et encouragée par la Convention sur la diversité biologique . Les zones humides offrent un éventail de services écologiques : des services d'approvisionnement (ex : en matériaux de construction, en poissons...), des services de régulation (ex : épuration de l'eau, contrôle de l'érosion...) et des services culturels (ex : offres récréatives et éducatrices). Parmi les services de régulation, quatre ont été identifiés comme pouvant faire partie de stratégies adaptatives au changement climatique :

  • le service de régulation du climat à travers le stockage du carbone,
  • le service de protection contre les événements climatiques extrêmes,
  • le service de maîtrise des crues
  • et le service de soutien d'étiage.

Afin de sensibiliser les décideurs à l'importance des zones humides pour l'adaptation au changement climatique, le projet entreprend de valoriser ces services de manière économique, pour éclairer le processus décisionnel. D'autres services écologiques tels que les services d'approvisionnement ou culturels pourront être évalués en fonction de la disponibilité des données et de l'étude de faisabilité. L'évaluation économique des services écologiques permettra de concilier les enjeux de développement et de conservation. Les enjeux étant plus forts dans les pays du Sud et de l'Est du bassin méditerranéen, également plus vulnérables aux conséquences du changement climatique, le projet privilégie la mise en œuvre de 4 cas d'études dans ces pays.

Objectifs spécifiques du projet

  1. Améliorer la connaissance des services et bénéfices fournis par les zones humides dans la régulation du climat en Méditerranée
  2. Fournir une évaluation économique de ces services, en se fondant sur des études de cas méditerranéens, afin de faciliter la prise de décision en termes de stratégie d’adaptation au changement climatique
  3. Favoriser l’intégration des services écologiques dans les calculs liés aux politiques publiques

Résultats du projet Med-ESCWET

La valeur économique attribuée à un service doit être interprétée selon un certain contexte, qui ne permet pas la comparaison entre différentes évaluations. Ainsi, l’étude menée dans le cadre du projet Med-ESCWET aboutit aux valeurs monétaires suivantes :

Notons que la valeur économique d’un service ne traduit pas toujours explicitement l’efficacité de la gestion ou le statut de protection dont le site bénéficie, et peut fausser l’interprétation sur l’importance du service rendu.  De plus, la valeur obtenue dépend de la robustesse de l’évaluation biophysique menée en amont, dont la précision est influencée par la disponibilité en données, inégale selon les sites.

Cette étude illustre la valeur des zones humides naturelles et préservées en tant qu’infrastructures vertes d’adaptation au changement climatique. Parmi les mesures d’adaptation illustrées par les cas d’études de ce projet, on retiendra l’importance de réguler l’exploitation humaine de ces milieux fragiles (tourbières, lagune côtière) afin de limiter la libération de gaz à effet de serre, de laisser des espaces de mobilité aux systèmes côtiers formant des barrières contre les tempêtes, tout en favorisant la circulation sédimentaire, ou encore l’intérêt de préserver et de mettre en cohérence de manière transfrontalière des plaines inondables suffisamment vastes et bien connectées pour garantir la sécurité des populations face aux crues. Ces solutions à moindre coûts comparées à la mise en place d’infrastructures artificielles supposées rendre des services équivalents, sont valorisées par le biais du coût que devrait supporter la société en leur absence.

L’étude permet ainsi de prendre conscience de l’utilité et de la diversité des fonctions des zones humides, et particulièrement des services de régulation qu’elles rendent.




Chiffres-clés

Au début du 21ème Siècle, la superficie des zones humides en Méditerranée est estimée entre 15 et 22 millions d’hectares, soit 1,5% de l’ensemble des zones humides dans le monde.

Les 2/3 de la superficie des zones humides méditerranéennes se trouvent en Algérie, Egypte, France et Turquie.

Au 20ème siècle, la perte de zones humides dans le monde a été estimée à 50% par rapport à celles qui existaient en 1900.
 

Sites étudiés

Quatre sites pilotes en Méditerranée ont été retenus pour une évaluation économique d’un service de régulation dans le cadre du projet Med-ESCWET.

  • La lagune côtière de l’Etang de Vic (France) pour le service de protection contre les tempêtes,
     
  • Les plaines alluviales de Lonjsko polje (Croatie) pour le service de maîtrise des crues,
     
  • La Lagune côtière de Burullus (Egypte) pour le service de séquestration de carbone,
     
  • Les tourbières du Lac Yeniçağa (Turquie) pour le service de séquestration de carbone.


Partenaires

Fondation MAVA

Fondation Prince Albert II de Monaco

Observatoire des zones Humides Méditerranéennes

Tour du Valat
 

En savoir plus

Services écologiques rendus par les zones humides en matière d’adaptation au changement climatique

Nomadeis
 

Contact

Dr. Céline Dubreuil-Imbert