Profils de durabilité de quelques destinations touristiques en Méditerranée

Evaluer la durabilité du tourisme dans plusieurs destinations et fournir les bases d’un outil méthodologique commun pour la promotion d’un tourisme plus durable dans le bassin méditerranéen.

Impacts du tourisme balnéaire sur l’environnement et enjeux fonciers

Les impacts environnementaux du tourisme sont importants : consommations d’eau et d’énergie pouvant atteindre des niveaux supérieurs aux capacités de production et d’approvisionnement, déficits infrastructurels persistants, notamment en termes de collecte et de traitement des déchets solides et liquides.

L’urbanisation et l’artificialisation des littoraux et des espaces naturels accentuent les pressions anthropiques sur des écosystèmes fragiles et des espèces menacées. La question de l’articulation entre l’activité touristique, le développement urbain, la gestion du foncier et la préservation des écosystèmes est donc posée.

Développer la planification territoriale

La poussée de l’urbanisation due à la construction des structures d’hébergement touristique et au développement massif du logement résidentiel a conduit à une saturation foncière. Au nord de Martil, sur le littoral de Tétouan (Maroc), seulement 12,5 % du trait de côte reste « naturel ».

Le tourisme affecte souvent de manière définitive les espaces naturels :

  • la détérioration, voire la destruction, par les infrastructures touristiques des dunes côtières réduit la biodiversité végétale,
  • l’artificialisation et/ou l’assèchement de zones humides affectent les populations d'oiseaux migrateurs,
  • les loisirs nautiques détériorent les herbiers marins, participent à la réduction des populations de tortues marines, de phoques moines, etc.

Vers un « label qualité » et un système de suivi de la durabilité du tourisme méditerranéen

L’approche « Profils de durabilité de quelques destinations touristiques en Méditerranée » propose d’évaluer l’état de durabilité du tourisme méditerranéen au sein des territoires, à l’aide d’une liste de variables et indicateurs. La définition de l’état de durabilité permet aux territoires de planifier des actions pour améliorer la durabilité de leur tourisme.

L’adhésion des acteurs locaux du tourisme à une charte en vue de la définition de plans d’action au niveau local, voire une forme de « labellisation », pourrait permettre de mieux valoriser les produits touristiques ainsi que des produits locaux, et d’encourager les circuits courts et l’approvisionnement des structures d’hébergement par les systèmes productifs locaux.

Capacité de charge en eau potable à Jerba et dans le Gouvernorat de Matrouh (2008)

Partenaires

BEI

 En savoir plus

Vers un observatoire et un "label qualité" de la durabilité du tourisme en Méditerranée

Tourisme balnéaire et urbanisation : impacts sur l'environnement et enjeux fonciers