Optimiser la production de biens et services par les écosystèmes boisés méditerranéens dans un contexte de changements globaux

Inciter les acteurs à gérer et restaurer les espaces boisés méditerranéens pour assurer une provision durable de biens et services forestiers

Les biens et services forestiers : un enjeu important en Méditerranée

Les forêts des six pays partenaires - Algérie, Liban, Maroc, Syrie, Tunisie, Turquie - couvrent une superficie de 19 millions d’ha. Ces espaces contribuent notamment à la lutte contre la pauvreté, au développement socio-économique des zones rurales, à la sécurité alimentaire, au patrimoine culturel et récréatif, etc.

Les stratégies de gestion des forêts ne prennent pas assez en compte les impacts du changement climatique, faute de connaissances spécifiques directement valorisables par les gestionnaires. La valeur des biens et services forestiers n’est pas assez reconnue, que ce soit au niveau :

  • Local, par les populations usagères,
  • National, par les autres secteurs de l’économie qui en bénéficient,
  • International, absence dans les négociations sur le REDD+.

Cinq axes d’intervention prioritaires

Le Plan Bleu et le Comité de la FAO Silva Mediterranea, co-maîtres d’ouvrage du projet

Le projet s’inscrit dans les cadres de coopération régionale que sont le Comité de la FAO sur les questions forestières méditerranéennes Silva Mediterranea et le Partenariat de collaboration sur les forêts méditerranéennes.

Ce projet est financé par le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) et cofinancé par la GIZ (Agence de coopération allemande), l’Union européenne et le Ministère français de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

La maîtrise d’ouvrage est assurée conjointement par le Plan Bleu (axes 2, 3 et 5) et le Secrétariat du Comité de la FAO Silva Mediterranea (axes 1, 4 et 5). 

Favoriser les échanges par une mise œuvre du projet sur des sites pilotes

Chaque axe du projet se décline en quatre temps :

Cette approche est fondamentale pour fournir des réponses concrètes aux gestionnaires forestiers tout en proposant - et en valorisant sur la scène internationale - une lecture politique et stratégique régionale de la gestion durable des écosystèmes boisés méditerranéens. 

Sites pilotes

  • Algérie : Djelfa et Chréa
  • Liban : Jabal Moussa
  • Maroc : Maamora
  • Tunisie : Barbara et Siliana
  • Turquie : Düzlerçami

Partenaires

Agence Française de Développement

Fonds Français pour l’Environnement Mondial

FAO - Comité Silva Mediterranea

Ministère français de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt

Agence allemande pour la coopération internationale
 

En savoir plus

Note d’engagement du projet
 

Publications du projet

Forêts méditerranéennes : un pas de plus vers une meilleure reconnaissance de leur valeur économique et sociale et vers une gouvernance participative et territoriale renforcée

- Estimation de la valeur économique et sociale des services rendus par les écosystèmes forestiers méditerranéens :

Parc national de Chréa - Algérie 
Forêt de la Maâmora - Maroc 
Biosphère de Jabal Moussa - Liban 
Düzlerçami Forest - Turkey

- Améliorer la gouvernance des espaces boisés méditerranéens à travers la mise en oeuvre de démarches participatives :

Parc national de Chréa, Algérie
Forêt de la Maâmora, Maroc 
Bentael Natural Reserve, Lebanon 
Bassin versant de Barbara, Tunisie 
Düzlerçami Forest - Turkey


Contacts

Nelly Bourlion

Nicolas Picard (Comité Silva Mediterranea)