Réunion d’examen par les pairs de l’exercice SIMPEER 2018-2019

La réunion des Pairs constitue le point d’orgue du processus d’examen simplifié des pairs (SIMPEER) des stratégies nationales de développement durable (SNDD) tel que défini par la méthodologie définie avec les parties contractantes de la Convention de Barcelone et du système PAM, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie méditerranéenne de développement durable (SMDD) 2016-2025.

Le SIMPEER comporte trois principales phases, la première d’analyse des documents et des cadres de référence du développement durable dans les pays, la deuxième de consultation et de concertation avec les parties prenantes lors d’une mission qui conduit l’équipe projet dans les pays participants et la troisième constitue la phase d’examen par les Pairs proprement dite.

La réunion d’examen par les pairs de l’exercice SIMPEER 2018-2019 s’est tenue à Marseille, les 19 et 20 novembre 2019. Elle a été accueillie par la Mairie de Marseille dans la prestigieuse salle des mariages où se sont retrouvés les pays participants à cet exercice, l’Albanie et la Tunisie, et les pays participant à l’exercice précédent, la France et le Maroc. L’Egypte et le Monténégro n’ont malheureusement pas pu prendre part à cette réunion, en raison de contraintes administratives et calendaires.

En première partie de la réunion d’examen par les Pairs, les participants ont pu apprécier les efforts consentis par la France et le Maroc pour mettre en œuvre les recommandations émises par les Pairs lors de la précédente réunion d’examen qui avait eu lieu à Nice en avril 2017 ainsi que les progrès accomplis par ces deux pays dans la mise en œuvre de leur Stratégie nationale de développement durable (SNDD).

La deuxième partie a été consacrée à la présentation des rapports nationaux provisoires de l’Albanie, de la Tunisie et de l’Egypte. Les présentations ont été suivi de discussions animées qui ont permis d’identifier les recommandations à même de répondre aux questions posées par les pays dans leur rapport national, au regard des cinq dimensions de l’analyse SIMPEER. Ces recommandations sont reportées dans la version finale des rapports pays qui seront mis en ligne sur le site web du Plan Bleu après validation par les pays.

La réunion a, en outre, comporté une séance de discussion autour des questions communes émergentes dans les trois pays comme, par exemple, la décentralisation et le rôle et les capacités des collectivités locales dans la mise en œuvre des SNDD en général, et la gouvernance des ressources naturelles en particulier, ou encore la mobilisation du secteur privé dans la mise en œuvre du développement durable et les capacités de la société civile à remplir son rôle aux côtés du secteur public.

Ces questions et les éléments de réponse qui y ont été données sont reprises dans le rapport final des deux exercices SIMPEER, 2016-2017 et 2018-2019. Le rapport final contient également un résumé des discussions des Pairs sur l’apport de la dimension régionale méditerranéenne à la mise en œuvre du développement durable dans le contexte actuel marqué par les évolutions du cadre global et les engagements mondiaux (ODD, Accord de Paris, AME, Economie verte, Economie bleue, etc.). Ces réflexions pourraient être utiles aux travaux d’évaluation à mi-parcours de la SMDD 2016-2025, prévue au cours de l’année 2020.