La dimension régionale d'une économie bleue durable et inclusive : le modèle de la Méditerranée

28/11/2018


La valeur actuelle et potentielle de l’économie bleue de la Méditerranée est immense. Seul un engagement collectif en faveur du développement durable et un effort commun associant des acteurs clés nous permettront de relever le défi à la mesure requise.

Dans le cadre de la conférence mondiale sur l'économie bleue durable (Nairobi, Kenya, 26-28 novembre 2018), le Plan d'action des Nations Unies pour l'environnement et la Méditerranée (PAM) et le Plan Bleu / Centre d'activités régionales (ONU / PAM) se sont associés au Secrétariat de l'Union pour la Méditerranée (UpM) et à l'Initiative marine méditerranéenne du WWF afin d'organiser un événement parallèle intitulé « La dimension régionale d’une économie bleue durable et inclusive: le modèle de la Méditerranée ». Tenue le 28 novembre 2018, de 9h00 à 11h00 au Centre de conventions international Kenyatta (KICC - Tente C), la manifestation parallèle a été ouverte par la directrice de la Division des écosystèmes, Mme Monika Mac Devette, qui a également animé le débat.

Les présentations et discussions ont permis de soulever les points clés suivants :

  • Les secteurs de l'économie bleue sont un moteur important de l'économie régionale méditerranéenne, avec un potentiel d'innovation et de développement inclusif et durable. Cependant, les défis sont grands en termes politiques, sociaux et environnementaux. Il est primordial de rassembler tous les secteurs économiques et les décideurs concernés, à tous les niveaux, du régional au local, afin de bâtir une économie inclusive, génératrice d'emplois / de revenus et favorisant le développement des communautés côtières.
     
  • Il est nécessaire de mieux connaître les conséquences des activités économiques sur les ressources de la Méditerranée et il est primordial de s'y attaquer pleinement. Le tourisme est de loin le premier secteur économique marin du bassin méditerranéen, mais le modèle actuel risque de compromettre la valeur du capital naturel sur lequel il repose. Le secteur de la pêche est également très important dans la région : la pêche artisanale, en particulier, constitue un moyen de subsistance pour les communautés côtières.
     
  • Il existe une forte volonté politique en Méditerranée de conduire le changement nécessaire du modèle de développement de la région vers un modèle plus durable et inclusif. Alors que l'économie bleue est essentielle pour améliorer les moyens de subsistance des communautés méditerranéennes, elle doit être régulée et contrôlée par une gouvernance participative efficace, compte tenu des limites à imposer à l'exploitation des océans. Ce cadre de gouvernance existe en Méditerranée, où la base institutionnelle et juridique est solide, en particulier dans le contexte de la Convention de Barcelone pour la protection du milieu marin et du littoral de la Méditerranée. La conformité et la mise en œuvre doivent cependant être renforcées.
     
  • L'approche écosystémique (et participative), la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) et la planification de l'espace marin sont des outils très importants pour la promotion d'une économie bleue inclusive et durable. Les pays méditerranéens ont adopté en 2008 le Protocole GIZC qui doit être pleinement ratifié et mis en œuvre au niveau régional.
     
  • Le partenariat est la clé. Partenariats entre des organisations intergouvernementales telles que le Plan d'action pour la Méditerranée / ONU pour l'environnement et l'Union pour la Méditerranée, ainsi qu'avec des organisations régionales de gestion des pêches (FAO - Commission générale des pêches pour la Méditerranée) et des ONG telles que le WWF. À titre d’illustration, il existe une forte convergence de priorités entre les organisations réunies lors de la manifestation parallèle. Le partenariat avec le secteur privé et financier (entreprises, banques) est également crucial pour la réalisation d’une véritable économie bleue. La construction de synergies multipartites et de collaborations actives à travers la Méditerranée est absolument nécessaire. 
     
  • La dimension régionale de l'économie bleue est essentielle pour le bassin méditerranéen : il s'agit de la dimension dans laquelle les objectifs de développement durable de l'Agenda 2030 2030 se traduisent en actions aux niveaux national et local. Pour cette raison, la coopération entre partenaires travaillant à tous les niveaux est une priorité.


Plus d'information:

Leaflet
 

Contact:

Julien.Letellier@un.org




Info : Pour accéder à l'espace Participants, merci de vous identifier dans le bloc Accès privé