logo-onu-230x50

Appel d'offre

Contribution à l’élaboration d’un outil d’aide à la décision en matière d’investissement durable dans l’activité dessalement en Méditerranée

Contexte

Après avoir travaillé plusieurs années sur la gestion de la demande en eau et publié récemment un état des lieux de la situation en termes de sécurité hydrique en Méditerranée (cf. chapitre dédié dans le rapport RED2020), le Plan Bleu, avec le soutien de l’Agence Française de Développement, a souhaité approfondir les réflexions sur l’utilisation des ressources non conventionnelles en Méditerranée et en particulier la durabilité des activités de dessalement.

De nombreux pays du bassin méditerranéen connaissent une tension entre ressources et usages de l’eau. Ce phénomène est observé plus largement dans toutes les régions littorales du monde: 3,8 milliards de personnes (60% de la population mondiale) résident à moins de 150 km du rivage d’après l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). L’ONU estime ainsi qu’en 2019, 95 millions m3 d’eau dessalée sont produits chaque jour dans le monde. Les 95 millions m3 d’eau dessalée produits chaque jour dans le monde en 2019 entraîneraient ainsi selon l’ONU le rejet de 140 millions de m3/j de saumure et des émissions de gaz à effet de serre équivalentes à 100 millions de tonnes de CO2. Face aux tendances lourdes de l’évolution de la démographie littorale, et face simultanément aux risques environnementaux et sociaux soulevés par l’éventuel recours au dessalement, l’ensemble des parties prenantes du secteur (bailleurs de fonds publics et investisseurs privés, autorités environnementales, opérateurs, OSC, etc.) doivent de facto pouvoir répondre aux questions suivantes:

  • Au regard des autres approches permettant d’améliorer le bilan ressources-usages à l’échelle d’un secteur géographique donné (adduction sur de longues distances, réduction des pertes en distribution, collecte des eaux pluviales à la parcelle, réutilisation des eaux usées traitées, évolution des usages), dans quels cas le dessalement constitue-t-il une solution appropriée d’un point de vue technique, économique, environnemental et social ?
  • En particulier, dans quelles situations et sur la base de quels critères constitue-t-il une solution durable d’adaptation au changement climatique ?
  • Quels sont les coûts et bénéfices socioéconomiques et environnementaux de l’approvisionnement en eau par dessalement ?
  • Dans le cas où le dessalement apparaît être une solution appropriée, quels choix techniques faut-il effectuer, quelles normes et bonnes pratiques faut-il adopter pour en minimiser voire en compenser les impacts négatifs, en particulier sur le milieu marin où s’effectuent le prélèvement d’eau et le rejet des saumures?

Ces questions sont à replacer dans le contexte d’états et de bailleurs publics tels que l’AFD qui se sont engagés à accompagner les trajectoires de durabilité des territoires selon le référentiel de l’Agenda 2030 pour le développement durable et ses 17 ODD.

 

Description des tâches du consultant

Le consultant aura pour mission de réaliser les activités suivantes sous la supervision de la chargée de programme du Plan Bleu :

L’élaboration d’une note thématique (4-6 pages), incluant une infographie, sur la filière dessalement en Méditerranée, en mettant en avant les informations déjà collectées dans le RED2020; Ce document ressource est destiné à mobiliser dans le cadre du projet les acteurs qui comptent sur le sujet ;

L’identification des acteurs clefs et des parties prenantes dans cette activité à l’échelle de la Méditerranée : organisations de la société civile, milieu scientifique et centres d’expertise technique de la filière, bailleurs et investisseurs (institutionnels, finance privée), acteurs de la filière industrielle (sur la totalité de la chaine de valeur) (opérateurs, centres de R&D etc.) ;

• La constitution d’un groupe de travail chargé d’appuyer l’expression & formulation des besoins pour réaliser un outil d’aide à la décision en matière d’investissement durable dans le dessalement: identification des enjeux clefs, inventaire des manques juridiques et réglementaires, revue des technologies disponibles, évaluation des insuffisances en matière de solution à la gestion des impacts, analyse des données disponibles, etc. ;

• La réalisation avec l’appui du groupe de travail sur un mode collaboratif (e.g. réunion virtuelles) du livrable « expression détaillée des besoins », en synthèse des questionnements techniques et méthodologiques précédents, avec accent sur les enjeux biodiversité et climat;

• La mise en consultation via une enquête en ligne du document produit, afin de le consolider (enquête estivale) et l’analyse des résultats de l’enquête, pour la production d’une V2 du document rédigé ;

• Soutien à l’organisation d’un webinaire réunissant les acteurs identifiés (groupe de travail et autres acteurs afin de produire une proposition de feuille de route opérationnelle et concrète pour la réalisation d’un outil d’aide à la décision en matière d’investissement durable dans l’activité dessalement en Méditerranée.

 

Comment candidater

  • Les dossiers de candidature devront être soumis au plus tard le 17 mars 2021
  • Les candidatures doivent être soumises via le site du Plan Bleu : www.planbleu.org et par e-mail à cdubreuil@planbleu.org
  • Les dossiers de candidature doivent contenir : une lettre de manifestation d’intérêt, le CV de l’expert, ainsi qu’une offre financière (en Euros) et une offre technique détaillée en réponse aux présents termes de référence. Le budget maximum pour cette consultance s’élève à 7 500 Euros (TTC). Les propositions financières plus élevées devront être clairement justifiées.

Informations additionnelles requises pour les cabinets de consultance :

  • Extrait de KBIS de moins de 3 mois pour la France
  • Documents justifiants l’inscription en tant que société dans leur pays, avec le N° fiscal dessus (pour l’étranger)

Informations additionnelles requises pour les consultants individuels :

  • Certificat d’inscription au Répertoire des entreprises et des Etablissements.
  • Document attestant le droit d’exercer cette profession (certificat d’inscription, par exemple) selon la législation en vigueur dans son pays accompagné du numéro fiscal (pour l’étranger).

 

La sélection finale du candidat pourra nécessiter un entretien. Dans ce cas, les candidats se verront proposer le choix de participer à un entretien en face à face à Marseille (France) ou en visioconférence.

Pour toute question relative à cet appel d’offres, vous pouvez contacter:

Dr Céline Dubreuil, Plan Bleu

E-mail: cdubreuil@planbleu.org

Tel: +33 6 43 08 30 15

Autres appels d'offres en cours

Construisons ensemble l’avenir de la Méditerranée