logo-onu-230x50

Chargé(e) de mission développement durable et prospective – CDD

Partager

1. Structure d’accueil

Le poste est basé au Plan Bleu, Centre d’Activités Régionales du Plan d’Action pour la Méditerranée (PAM), établi sous forme d’association Loi 1901, à Marseille.

Le PAM est l’une des principales composantes du Programme des Mers Régionales du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Il est doté d’un instrument juridique : la Convention de Barcelone et s’appuie sur six centres d’activités régionales (les « CARs ») chargés notamment de favoriser la mise en oeuvre des différents protocoles attachés à la convention. La mission du Plan Bleu est de protéger le bassin méditerranéen en orientant les autorités pour des prises de décisions éclairées. Les cinq activités principales sont :
● Observer l’environnement et le développement pour informer les gouvernements et le grand public
● Produire des études socio-économiques et environnementales pour éclairer les décideurs
● Soutenir et accompagner la transition vers des économies vertes et bleues
● Dessiner des futurs possibles pour le développement durable
● Faciliter une interface science – politique et société civile, notamment sur l’étude des impacts et réponses au changement climatique

 

2. Contexte

Le Plan Bleu a été chargé par les Parties contractantes à la Convention de Barcelone de réaliser un nouvel exercice de prospective sur l’environnement et le développement en Méditerranée à l’Horizon 2050 (MED 2050). Pour mener à bien cette mission, le Plan Bleu collabore avec un ensemble de partenaires et d’acteurs dans tous les pays méditerranéens, y compris :
– Un réseau ouvert sur les avenirs de la Méditerranée
– Un comité scientifique et d’orientation
– Un groupe de prospective

Des informations complémentaires sur le projet MED 2050 et les publications antérieures du Plan Bleu sont disponibles sur le site Internet du Plan Bleu et sur la plateform dédiée à MED 2050: https://med2050.org/

L’appui apporté contribuera directement à la mise en oeuvre de l’activité 1.4.1.4. du programme de travail du PAM, c’est-à-dire aux objectifs fixés de la feuille de route pour MED 2050 approuvée par les Parties contractantes à la Convention de Barcelone en décembre 2019 (Naples, Italie).

Organisation du projet. MED 2050 s’appuie sur cinq groupes complémentaires :

● L’équipe du Plan Bleu coordonne la mise en oeuvre de MED 2050, en collaboration étroite avec d’autres entités du PAM. Les composantes du PAM fournissent une expertise critique et facilitent les synergies avec les autres exercices du PAM. Le Vice-Président du Bureau du Plan Bleu chargé de la prospective s’assure de l’orientation stratégique des activités et de l’utilisation des méthodologies les plus adaptées aux objectifs fixés par la Convention de Barcelone.
● Le comité d’orientation est chargé de s’assurer de la cohérence scientifique des résultats du projet et de son adéquation avec les objectifs fixés. Ses membres, experts reconnus et représentant des parties contractantes, se réunissent à quelques occasions clés seulement.
● Le groupe de prospective a un rôle fondamental de production tout au long du projet.
● Des groupes ad hoc seront conviés à des ateliers spécifiques, en particulier pour discuter des visions contrastées de l’avenir.
● Le réseau de prospective MED 2050 plus large est au coeur de l’échange d’information sur les principaux résultats, analyses, points de vue et questions. Il utilise en particulier la plateforme web dédiée à MED 2050. Conçu comme une interface science-politique dynamique, le réseau facilite la mobilisation des ressources existantes, le dialogue entre les parties prenantes et la capitalisation de résultats de recherche pour le développement de politiques.

L’approche participative. Le PAM Phase II, adopté en 1995, indique que « l’information et la participation dupublic sont des dimensions essentielles de la politique de développement durable et de protection de l’environnement ». La Commission méditerranéenne de développement durable a également recommandé de porter davantage d’attention à des approches participatives impliquant des consultations de parties prenantes, notamment à l’aide d’outils électroniques (plateformes web), en supplément de l’implication de gouvernements nationaux. MED 2050 prendra appui sur une stratégie de participation innovante et efficiente, permettant de rendre l’initiative ouverte et collaborative. Les méthodes participatives donnent une place spécifique aux représentants des jeunes tout au long de l’exercice. La/le chargé(e) de mission sera chargé d’animer cette approche participative, ainsi que la consultation des scientifiques et parties prenantes, y compris de bailleurs de fonds sur l’analyse des chemins de transitions. Il/elle coordonnera la mobilisation et l’intégration des contributions externes.

Newsletter. Une newsletter est rendue disponible sur la plateforme web. Cette newsletter ne se concentre pas uniquement sur les résultats scientifiques. Elle laissera aussi une place à des questionnements, au partage d’expériences nationales, régionales ou internationales, à l’information sur des projets en cours, au débat sur les options et scénarios. Des articles successifs sur le même sujet pourront être regroupés et synthétisés afin de produire des livrets thématiques. Ces produits intermédiaires contribueront à la préparation du rapport final et viendront appuyer la stratégie de communication en ciblant un public plus large que le rapport final.

3. Finalités et missions

Les missions / contributions et les livrables associés correspondant à la présente fiche sont détaillés dans le tableau ci-dessous. Un échéancier plus détaillé des contributions et livrables listés ci-dessous sera établi lors d’une réunion de travail interne suivant la prise de poste.

Mission du poste : Mettre en oeuvre l’exercice de prospective stratégique participative dans la région méditerranéenne à l’horizon 2050 (MED 2050), conformément à la feuille de route révisée de MED 2050 approuvée par les Parties contractantes lors de la Conférence des Parties à la Convention de Barcelone (COP) 21 (Naples, Italie).

4. Relations de travail

Les activités qui font l’objet de la présente mission sont pilotées par la Direction et réalisées en lien étroit avec les autres experts du Plan Bleu en particulier. Les autres interlocuteurs privilégiés sont :
● en interne, l’ensemble des experts du Plan Bleu, en premier lieu la Directrice adjointe, une doctorante et un post-doctorant qui suivent le dossier prospective au Plan Bleu, ainsi que la Chargée de Communication, le Vice- président chargé de la prospective, et le Directeur ;
● en externe, les partenaires pertinents des organisations nationales, régionales et internationales, des experts et scientifiques individuels, des consultants.

5. Compétences requises

● Diplôme de niveau master en science politiques, développement durable, environnement, politiques publiques, ou autre domaine pertinent ;
● Années d’expérience demandées : 5 à 7 ans minimum
● Expérience confirmée de travail interdisciplinaire sur des thématiques environnementales, si possible dans un contexte d’analyse systémique ;
● Expériences et compétences dans le domaine de l’animation de réseau ; excellentes capacités de communication avec des partenaires extérieurs de différentes cultures ; goût du travail en équipe ;
● Expérience confirmée en gestion de projets complexes;
● Très bon niveau d’organisation personnelle et autonomie dans le travail ;
● Excellentes capacités rédactionnelles, d’analyse et de synthèse. Grande rigueur dans la relecture des documents produits et leur adaptation au public cible. Respect des échéances et des standards de qualité adaptés aux organisations internationales ;
● Une expérience des méthodes de prospective stratégique et des approches de prospective participative serait un avantage certain ;
● Informatique : bonne maîtrise des outils informatiques (Pack Microsoft Office), la maîtrise d’outils de création de contenu web sera un plus ;
● Langues : très bonne maîtrise du français et de l’anglais indispensable à l’oral comme à l’écrit. La capacité à communiquer en arabe serait un plus ;
● Divers : Intérêt pour les problématiques environnementales et de développement durable. La connaissance de la région méditerranéenne serait un plus.

6. Classification du poste ou contrat

Le titulaire du poste sera basé à Marseille. Il/elle bénéficiera d’un CDD à temps plein, d’une durée de 18 mois.
La classification du poste et le salaire seront déterminés en fonction de l’expérience du candidat.
La rémunération brute annuelle, selon le profil et l’ancienneté du candidat, sera comprise entre 38 000 € et 46 000 €.

7. Candidatures

Le poste est à pourvoir courant septembre 2021.
Clôture de cette offre d’emploi : 30 juin 2021.

Merci d’envoyer un CV et une lettre de motivation sur le site web du Plan Bleu : https://planbleu.org/fr/jobs, ainsi qu’aux adresses suivantes : sdulbecco@planbleu.org et fagullo@planbleu.org

Si vous avez des questions sur le poste, vous pouvez joindre Lina Tode à l’adresse suivante : ltode@planbleu.org

La procédure de sélection pourra inclure des entretiens (au besoin à distance), et une phase de présélection suivie de requêtes d’informations complémentaires au besoin.
Les candidats sont invités à fournir le nom et les coordonnées de personnes de références pouvant être contactées par le Plan Bleu, ainsi que la copie de travaux antérieurs, ou des liens permettant d’y accéder

 

POUR RETROUVER L’OFFRE COMPLETE SOUS FORMAT PDF CLIQUEZ ICI

Autres offres d'emploi en cours

Construisons ensemble l’avenir de la Méditerranée