Publications

Strengthen, structure and sustain a Science Policy Interface (SPI) for IMAP implementation in the Mediterranean

07/11/2019

Les Parties Contractantes à la Convention de Barcelone se sont engagées à mettre en œuvre l'EcAp dans l'objectif ultime de parvenir au bon état écologique (BEE) de la mer et des côtes de la Méditerranée. Le BEE a été défini à travers onze objectifs écologiques (OE) souvent regroupés en trois groupes et vingt-huit objectifs opérationnels correspondants. Il devient nécessaire de définir plus clairement les besoins en connaissances liés aux politiques aux niveaux régional, national et local.

Science-Policy Interface (SPI) to support monitoring implementation plans as well as sub-regional and regional policy developments regarding EcAp clusters on pollution, contaminants & eutrophication, marine biodiversity & fisheries, coast & hydrography

15/02/2019

Ce nouveau rapport fournit aux parties prenantes méditerranéennes des recommandations clés et des conclusions issues de trois ateliers visant à soutenir la feuille de route pour les mises en oeuvre de l'approche écosystémique (EcAp) du PAM et des décisions du Programme de surveillance et d’évaluation intégrées de la mer et des côtes méditerranéennes (IMAP) en renforçant l'interface science-politique.

Regional workshop: Human impacts on Mediterranean marine ecosystems and the economy

25/04/2018

Ce document a été rédigé suite à un atelier co-organisé à Monaco en octobre 2017 par le Centre Scientifique de Monaco et le Plan Bleu, auquel ont participé 45 experts de 17 pays et de différents domaines d'expertise (sciences sociales et sciences naturelles). Il analyse les principales menaces, la vulnérabilité et les impacts écologiques et humains. Sur la base du consensus d'un large éventail de spécialistes dans différentes disciplines, certaines réponses et options politiques ainsi que les principales lacunes et besoins en matière de connaissances sont proposés en tant que conclusions pour les décideurs méditerranéens.

Quelles interfaces science-politique pour la gouvernance environnementale en Méditerranée ?

14/02/2018

Les interfaces science-politique (ISP) sont des outils pouvant permettre une meilleure conservation et gestion de l’environnement méditerranéen. Pour cela, il est néanmoins nécessaire de parvenir à une compréhension partagée de la notion, mais, aussi, d’identifier les lacunes existantes sur ce thème. S’appuyant sur les travaux de nombreuses institutions, dont ceux du Plan Bleu, ce document a pour objet de présenter aux acteurs de la gouvernance environnementale méditerranéenne une brève analyse de la notion d’ISP dans le contexte régional.

Socio-economic tools for supporting the achievement of Good Environmental Status of Mediterranean marine waters

09/10/2017

Le Plan Bleu a le plaisir de présenter le rapport "Socio-economic tools for supporting the achievement of Good Environmental Status of Mediterranean marine waters". Ce rapport a été élaboré par le Plan Bleu dans le cadre du projet “Action Plans for Integrated Regional Monitoring Programmes, Coordinated Programmes of Measures and Addressing Data and Knowledge Gaps in Mediterranean Sea (ActionMed)”, financé par la Commission Européenne et coordonné par le Hellenic Centre for Marine Research (Grèce).

Rapport de l'atelier de lancement "Mise en oeuvre de l'approche écosystémique en Méditerranée : renforcement de l'interface entre science et politique"

10/10/2016

Cet atelier a principalement visé à favoriser les échanges d’informations entre scientifiques et décideurs, et de mettre en évidence les enjeux politiques clés nécessitant des apports scientifiques en matière de surveillance, d’évaluation environnementale et d’élaboration de nouvelles mesures.

Brève sur l'interface science-politique (ISP) d'EcAp

12/08/2016

Parvenir à un bon état écologique des écosystèmes marins et côtiers en Méditerranée : tel est l’objectif de l’Approche écosystémique, une stratégie initiée par le PNUE/PAM-Convention de Barcelone, dont la réussite dépendra en grande partie de la capacité des scientifiques et des décideurs à travailler ensemble pour surveiller et évaluer l’état des écosystèmes pour élaborer des politiques pertinentes fondées sur des évidences. Une raison suffisante pour s’intéresser à la manière d’améliorer cette interface entre science et politique.

Pages