Responsabiliser la communauté méditerranéenne : outils pour une gestion écosystémique

16/05/2018 au 18/05/2018


Le séminaire public « Responsabiliser la communauté méditerranéenne : outils pour une gestion écosystémique » a eu lieu à l’hôtel Centerville de Podgorica (Monténégro) les 16 & 17 mai 2018. Il a été suivi par l’atelier de la communauté MED pour la protection de la biodiversité (participation sur invitation uniquement) le 18 mai 2018.

Communiqué de presse (en anglais)


Séminaire public (16-17 Mai)

Le séminaire public est une avancée dans la promotion des solutions pratiques disponibles et dans le partage de la connaissance et des outils au sein des projets et partenaires de la communauté MED pour la protection de la biodiversité, ainsi qu’avec la communauté méditerranéenne dans son ensemble, à savoir les autres projets de recherche, les initiatives de coopération, les institutions environnementales et les représentants du gouvernement dans la région méditerranéenne.

Les acteurs clefs au niveau local ont eu l’opportunité de présenter et d’apprendre les uns des autres sur les meilleures pratiques en cours pour la protection des écosystèmes et de la biodiversité méditerranéennes, avec un accent particulier sur la région de l'Adriatique.

La communauté MED pour la protection de la biodiversité présentée par le projet PANACeA poursuit un dialogue direct avec les principaux instruments politiques et de gestion affectant notre environnement commun.

Le séminaire visait à mettre en évidence et transférer les méthodologies et outils pratiques développés par les projets de recherche, de gestion et de politiques européens et méditerranéens afin de stimuler un débat technique et politique euro-méditerranéen sur les dernières stratégies et outils pour la gestion écosystémique et la protection de la biodiversité.

Trois panels de discussion ont été développés afin de répondre aux sujets suivants:

  1. Réseaux régionaux et actions pour promouvoir une gestion basée sur les écosystèmes et des politiques fondées sur une approche scientifique (modéré par Ameer Abdulla, UICN, Commission Mondiale des Aires Protégées)
  2. Nouvelles données, instruments renforcés pour une gestion basée sur les écosystèmes (modéré par Alyssa Clavreul, Plan Bleu)
  3. Outils innovants en appui à une gestion durable des ressources en Méditerranée (modéré par Sergi Tudela, Gouvernement de Catalogne)

Le Plan Bleu était responsable de l’organisation et de la modération du second panel, “Nouvelles données, instruments renforcés pour une gestion basée sur les écosystèmes”, lors duquel il a été souligné qu’une vision intégrée était nécessaire afin de mettre en oeuvre des approches basées sur les écosystèmes. C’est dans cet objectif que de nombreux outils et méthodologies sont en cours de développement, ainsi que des protocoles transférables, adaptés aux différentes conditions locales. En ce sens, des projets internationaux tels que ceux de la Communauté MED pour la protection de la biodiversité ont une véritable valeur ajoutée. Malgré les efforts, les principales barrières restent l’harmonisation, le manque de données et l’utilisation de nombreuses méthodes pour le suivi et le management des habitats.

Malgré une vraie volonté de transférer les outils et méthodologies en dehors de l’UE, le manque de données dans ces régions est un obstacle. Les AMP sont par ailleurs de plus en plus considérées comme les observatoires de l’état de l’environnement, mais, bien que le suivi de leur état soit indispensable, il est important de rappeler la nécessité d’une surveillance également en dehors de ces aires protégées. Les AMP sont généralement désignées en raison de leur caractère environnemental satisfaisant ou remarquable, davantage résilient que les autres zones, et ne sont par conséquent pas représentatives du reste de la région méditerranéenne.

Lors de ce panel, il a été souligné l’importance de croiser les indicateurs sur les paramètres et sur les facteurs de stress pour évaluer les impacts cumulés et la vulnérabilité au changement climatique. Ces évaluations complexes sont essentielles pour une gestion intégrée et adaptative, et peuvent s’appuyer sur les portails et plateforme géospatiaux existants ou en cours de développement. A long terme, il est cependant difficile et coûteux de maintenir ces outils à jour. Plusieurs solutions ont ainsi été proposées pour contourner cet obstacle:

  • introduire la plateforme dans des séries de projets permettant de la développer en continu;
  • rendre l’outil opérationnel pour la mise en oeuvre de différents cadres politiques;
  • développer des plateformes en “open data”, pouvant être entretenues et mises à jour sur le long terme par ses utilisateurs;
  • donner la responsabilité à une organisation d’entretenir la plateforme après la fin du projet auquel elle est reliée;
  • impliquer le secteur privé pour lui assurer une viabilité à long terme.

Programme (en anglais)
 

Atelier de Renforcement de la communauté MED pour la protection de la biodiversité : des outils communs pour une meilleure gestion des écosystèmes et des plans d'action future  (18 mai - sur invitation uniquement)

L'Atelier de renforcement de la communauté s’est appuyé sur les résultats des précédentes réunions tenues sur la protection de la biodiversité méditerranéenne pour progresser dans 2 directions :

  1. La validation des plans d’action des trois groupes de travail de la communauté MED pour la protection de la biodiversité, avec des résultats concrets et une planification
  2. Un échange pratique et concret au sein de la communauté en mettant l'accent sur des outils concrets produits et testés par les projets pour une gestion améliorée des écosystèmes dans les aires protégées et au-delà.

Des informations supplémentaires sur la structure de la Communauté MED sur la protection de la biodiversité et ses groupes de travail sont disponible ici.

Programme (en anglais)




Info : Pour accéder à l'espace Participants, merci de vous identifier dans le bloc Accès privé