La Méditerranée à la COP 22 du changement climatique : il est temps d’agir!

Dans le cadre de la COP 22 du changement climatique, tenue à Marrakech, Maroc, le Programme des Nations Unies pour l'environnement / Plan d'action pour la Méditerranée - Secrétariat de la Convention de Barcelone était présent dans un nombre d’évènements.

Le premier a été organisé le 11 novembre 2016 autour du "Cadre d'adaptation au Changement Climatique dans la Méditerranée", en collaboration avec les Centres d'activités régionales du Programme d'Actions Prioritaires et Plan Bleu. Il visait à présenter les instruments développés par le PAM- Convention de Barcelone, les analyses et résultats obtenus grâce aux travaux menés dans la région méditerranéenne en matière d'adaptation et de mitigation des changements climatiques.

Le Coordonnateur du PNUE / PAM, M. Gaetano Leone a présenté le Cadre régional pour l’adaptation au changement climatique, adopté par la 19ème réunion ordinaire des Parties contractantes à la Convention de Barcelone. Il a proposé des solutions concrètes pour aider les Parties à mettre en œuvre le Cadre d'adaptation au changement climatique et le Protocole relatif à la gestion intégrée des zones côtières, entré en vigueur en 2011 et ratifié à ce jour par neuf pays méditerranéens et l'Union Européenne. Il a déclaré: «Nous œuvrons actuellement pour mobiliser les ressources nécessaires pour aider les pays à agir. Nous collaborons avec un nombre de partenaires afin de relever les défis du changement climatique et ce, dans le cadre de l’Accord de Paris et du cadre méditerranéen pour le changement climatique.

Mme Daria Povh Skugor, du Centre d'activités régionales du Programme d'actions prioritaires (CAR / PAP), a présenté le cas spécifique du plan côtier  du comté de Šibenik-Knin, en Croatie, mettant en relief la pertinence du Protocole sur la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) au changement climatique dans la région méditerranéenne.

Mme Anne France Didier, Directrice du Plan Bleu, a présenté la « Stratégie méditerranéenne pour le développement durable 2016-2025 » (SMDD) et le travail des Composantes du PAM soulignant que la mer Méditerranée et ses zones côtières font partie de la «solution fondée sur la nature » pour s'adapter au changement climatique.

Le changement climatique pourrait exacerber les tensions et les inégalités existantes au sein des pays et entre eux. Mme Catherine Chabaud, Déléguée à la mer et au littoral du Ministère de l’environnement de l’énergie et de la mer de France, a présenté le Plan Méditerranéen pour la Croissance Bleue. Cette initiative nationale de coopération régionale fait partie de la coalition sur les océans et le climat de la COP 21 de la CCNUCC et s'appuie sur les programmes et projets existants élaborés aux niveaux national et régional et tient particulièrement compte des activités et actions du PNUE /PAM- Convention de Barcelone.

Des résultats de recherche récents sur les impacts du changement climatique sur la mer Méditerranée menée par l'Institut méditerranéen pour l'océanographie ont été présentés.

Gaetano Leone, Coordonnateur du PNUE / PAM, a également été invité à la séance de clôture de la «Journée de l'océan» à la COP22, qui a porté sur l'action en Méditerranée. Après les discours d’ouverture de Mme le Ministre Ségolène Royal de France et du Prince Albert de Monaco, il a présenté le cadre du PAM - Convention de Barcelone, ses instruments et ses travaux, ainsi que les résultats récents de la mobilisation de ressources pour l'action, citant en particulier le nouveau MedProgramme, l'accord de coopération entre l'Italie et le PNUE / PAM, ainsi que les projets pertinents récemment approuvés et dont la mise en œuvre a commencé. Gaetano Leone a déclaré: "Le système du PAM - Convention de Barcelone continue à être un cadre unique pour l’action, grâce à ses instruments juridiquement contraignants et sa capacité à mobiliser la volonté politique et la coopération autour du bassin. L’initiative de la France, de Monaco et du Maroc pour un nombre d’activités soutenant la Croissance Bleue est bien engravée dans ce cadre ». 

L'événement a été clôturé par Mme le Ministre Hakima El Haité du Maroc qui a évoqué l'urgence de relever les défis du changement climatique en Méditerranée".

Le changement et la variabilité climatiques sont de plus en plus évidents. Selon les observations et études mentionnées dans les rapports récents du GIEC, la région méditerranéenne sera fortement touchée par le changement climatique au cours du XXIe siècle.