Atelier sur le Renforcement de l’interface entre science et politique pour la mise en œuvre de l'IMAP dans le domaine des déchets marins, la biodiversité et les pêches, l’hydrographie, axé sur l’application de l’Approche basée sur les risques

02/03/2017


Atelier sur le « Renforcement de l’interface entre science et politique (ISP) pour la mise en œuvre du Programme IMAP dans le domaine des déchets marins, la biodiversité et les pêches, l’hydrographie, axé sur l’application de l’Approche basée sur les risques pour la mise en œuvre des programmes de surveillance

En application de la décision IG/22/7 de la COP19 de la Convention de Barcelone de février 2016 portant sur le Programme Intégré de Surveillance et d’Evaluation de la mer et des côtes Méditerranéennes (IMAP), l’objectif de cet atelier est de souligner l’utilité de l’approche basée sur les risques pour l’élaboration ou le renforcement des stratégies de surveillance des écosystèmes marins, ainsi que pour la mise en œuvre de l’IMAP aux échelles régionale et nationales.

Organisé par le Plan Bleu, ce quatrième atelier portant sur les interfaces entre science et politique (ISP) se tiendra au Ministère Espagnol de l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement, à Madrid, Espagne, le 2 mars 2017.

Cet atelier sera adossé aux réunions du groupe de correspondance de l’Approche Ecosystémique (EcAp) pour la surveillance du milieu marin (CORMON) sur les déchets marins, la biodiversité et les pêches, et l’hydrographie et les côtes, co-organisé par le PNUE/PAM, MEDPOL, SPA/RAC et PAP/RAC. L’association de ces événements permettra de réunir à la fois des chercheurs scientifiques invités par le Plan Bleu pour cet atelier ISP, des experts scientifiques désignés par le Parties Contractantes à la Convention de Barcelone pour participer aux réunions du CORMON, les Points Focaux nationaux du PNUE/PAM et des CARs.

Cette réunion permettra d’illustrer l’importance de renforcer les ISP dans les pays afin d’atteindre le bon état écologique (BEE), spécifiquement pour les thèmes suivants : déchets marins, biodiversité et pêches, hydrographie et côtes. L’atelier aura pour but de souligner le besoin de faire face au risque de non-atteinte du BEE des écosystèmes marins et côtiers Méditerranéens. La session portera en particulier sur l’approche basée sur les risques, en tant qu’approche transversale identifiée comme principe fondamental pour la mise en œuvre du Programme IMAP d’EcAp.

Il s’agit du quatrième atelier sur le thème de l’ISP :

  • L’atelier de lancement sur les ISP qui s’est tenu à Sophia Antipolis, France, les 15 et 16 décembre 2015 (voir le rapport de l’atelier), 
  • L’atelier Renforcement de l’interface entre science et politique (ISP) pour la mise en œuvre du Programme Intégré de Surveillance et d'Evaluation du PNUE/PAM, volet Pollution, qui a eu lieu à Marseille, les 20 et 21 octobre 2016
  • L’atelier Renforcement de l’interface entre science et politique (ISP) dans le domaine des Aires Marines Protégées et de la biodiversité marine en Méditerranée, qui s’est tenu à Tanger le 28 novembre 2016



Info : Pour accéder à l'espace Participants, merci de vous identifier dans le bloc Accès privé