Eau et changements climatiques

La mise en œuvre de stratégies d’adaptation aux changements climatiques et anthropiques est un enjeu majeur pour la gestion de l’eau en Méditerranée.

Programme « Eau et changements climatiques en Méditerranée »

Dans un contexte de risque de pénurie d’eau croissant, bon nombre de pays méditerranéens doivent revisiter leurs modes de gestion des ressources en eau et des risques hydrologiques. Pour les accompagner dans la prise en compte du changement climatique dans la gestion de leurs ressources et demandes en eau, le Plan Bleu a initié un programme sur 4 ans (2009-2012) visant à :

  • Améliorer la connaissance des impacts du changement climatique sur les ressources et demandes en eau à l’horizon 2050 ;
  • Générer des scénarios prospectifs sur les ressources et demandes en eau, intégrant le changement climatique ;
  • Promouvoir des stratégies d’adaptation.

Quelles stratégies d’adaptation en Méditerranée ?

L’adaptation aux changements climatiques est un enjeu majeur pour la gestion de l’eau qui nécessite des ajustements techniques mais surtout politiques, institutionnels et comportementaux. La mise en œuvre de stratégies et politiques nationales d’adaptation est une problématique récente.

La majorité des pays sont au stade de l’amélioration des connaissances sur les impacts hydrologiques et de l’identification des mesures d’adaptation correspondantes (diminution des fuites et gaspillages, adaptation des cultures, mobilisation de ressources en eau non conventionnelles). Peu de mesures se sont encore traduites par un changement significatif des pratiques.

Des scénarios prospectifs comme outils d’aide à la décision

Face aux changements climatiques et d’usages de l’eau, des approches de gestion intégrée des ressources en eau à l’échelle régionale et du bassin versant ont été mises en place, en partenariat avec le laboratoire HydroSciences Montpellier. Ces approches identifient les régions où des tensions d’usages risquent de se produire et appréhendent la capacité de stratégies d’adaptation à réduire ces tensions.

Un projet est en cours pour appliquer l’approche développée localement sur des bassins des rives Sud et Est de la Méditerranée afin d’anticiper les risques de pénurie et accompagner les prises de décisions sur la gestion de l’eau.

Les écosystèmes, des infrastructures naturelles d’adaptation à développer

Le rôle des écosystèmes en tant qu’infrastructures naturelles d’adaptation pour le stockage et la régulation des transferts d’eau est encore peu considéré. Certaines données montrent qu'utiliser la capacité de la nature à absorber ou contrôler les variations climatiques dans les zones urbaines et rurales peut être une méthode d'adaptation plus efficace que de se concentrer sur les infrastructures physiques.

Dans ce contexte, le Plan Bleu a initié un projet en 2013, en partenariat avec la Tour du Valat, afin d’évaluer les services rendus par les zones humides en termes d’adaptation au changement climatique.

En savoir plus sur le Projet 2014-2016 « Evaluation économique des services écologiques rendus par les zones humides dans le cadre du changement climatique en Méditerranée »

Chiffres-clés

Une diminution probable des ressources en eau de 30 à 50 % et un doublement des prélèvements en eau d’ici 2050

Une situation de pénuries d’eau pour 80 % des bassins versants méditerranéens à l’horizon 2050, selon un scénario tendanciel

Une économie possible de 30 milliards de m3 d’eau par an d’ici 2050

Entre 1 et 2 % des zones humides du monde en région méditerranéenne

Depuis 1900, perte d’environ 50 % des zones humides

En savoir plus

Anticipation du stress hydrique en Méditerranée : un outil d'aide à la décision pour une meilleure gestion des ressources en eau

Adaptation au changement climatique dans le secteur de l'eau en Méditerranée

Eau et changement climatique : quelle stratégie d’adaptation en Méditerranée ?

Changements globaux en Méditerranée : impacts sur le stress hydrique et la capacité à satisfaire les demandes en eau

Les demandes en eau toujours satisfaites en Méditerranée à l'horizon 2050 ?

Partenaires

Agence de l'Eau RMC, GWP-Med, HydroSciences Montpellier, MEDDE, Observatoire des Zones Humides Méditerranéennes, Tour du Valat 

Contacts

Dr. Céline Dubreuil-Imbert